Berkshire Corporation est actuellement le leader mondial incontesté du développement et de la fabrication de produits destinés aux environnements critiques et contrôlés. Ce n’était pas le cas au milieu des années 60, lorsque la société a fait ses premiers pas dans le recyclage du papier.


Avant d’occuper les fonctions de PDG fondateur de Berkshire Corporation, Whitmore, B. « Nick » Kelley a dû trouver des fonds pour financer ses études supérieures. L’idée lui est venue alors de récupérer des chutes de papier dans une papeterie de l’ouest du Massachusetts. Il a entrepris ainsi de fabriquer des blocs-notes à son domicile. Avec sa jeune société, baptisée Berkshire Paper Company, Nick a été l’un des précurseurs du recyclage du papier, reprenant des déchets qui seraient autrement partis à la décharge et les convertissant en produit utilisable.

La société s’est vite trouvée à l’étroit dans le sous-sol de sa maison. Nick a alors acheté un bâtiment prévu à la démolition et l’a transformé pour fonder sa première usine de fabrication. Après l’acquisition d’un équipement de traitement d’occasion, puis la mise au point de nouveaux processus de fabrication, Nick a développé une clientèle solide, jusqu’à ce que ses efforts soient interrompus par les affaires nationales du pays.

Suite à une période de service en Asie, Nick est revenu dans l’ouest du Massachusetts pour reprendre ses activités. Avec le temps, il est parvenu à reconquérir sa clientèle, entre autres des sociétés de vente au détail, des magasins de fournitures de bureau… et il a commencé à diversifier ses activités, avec la prestation de services de découpe et d’emballage pour les papeteries locales. De plus, Berkshire Paper Company a su profiter de la situation géographique idéale, à proximité de Boston et de New York pour conquérir une clientèle nouvelle dans tout l’est des États-Unis.

À la fin des années 1970, Berkshire Paper Company a continué de se réinventer. La société a étudié de nouveaux matériaux avant d’introduire un papier spécifique, faible en fibres, destiné au marché alors émergent des semi-conducteurs.
Nick Kelley explique : « J’avais reçu une demande provenant d’une société nationale de l’Utah qui fabriquait des semi-conducteurs. Leur lettre était accompagnée d’un papier de 5×5 cm, avec cette question : « Fabriquez-vous ce genre de papier ? Si oui, nous souhaiterions discuter des modalités d’achat. »

En réalité, Berkshire ne fabriquait pas ce type de papier mais Nick a su s’adapter et combler rapidement cette lacune. Par le biais d’une investigation suivie d’expériences sur ce qu’il décrit comme un « dérivé du papier utilisé pour les sachets de thé », il a créé un papier faible en fibres, spécifiquement conçu pour réduire la micro contamination. Ce produit a été baptisé « Labx ». Il a été ensuite emballé sous la marque Berkshire. Au final, cela a permis à l’entreprise de prendre une nouvelle orientation.

Dans le même temps, équipé d’une voiture de location et d’un annuaire téléphonique, Nick a sillonné la Silicon Valley, en plein cœur de la Californie, pour présenter ses échantillons aux entreprises de technologie. Lorsqu’il a regagné le comté du Berkshire, son carnet de commandes pesait plus d’un demi-million de dollars.

Désormais baptisée Berkshire Corporation, l’entreprise de Nick Kelley a poursuivi sur sa lancée. Elle a ouvert son propre laboratoire, mis au point des méthodes d’essai normalisées pour les produits jetables utilisés en salle blanche et établi des méthodes globales d’assurance qualité.

En 1995, Berkshire Corporation a reçu le certificat d’enregistrement pour la norme ISO9000 délivré par l’Organisation internationale de normalisation. Depuis, l’entreprise a lancé une formation pour la fabrication allégée, par laquelle les employés participent à des activités de formation qualité, axées sur l’amélioration de la performance opérationnelle.

Ainsi que le souligne Nick, « L’attribut clé de toute entreprise est l’innovation, associée à la recherche de l’amélioration continue et à l’intégrité qui permet de garder le cap en termes d’innovation et de motivation .»

Le succès actuel de Berkshire Corporation démontre la pertinence de sa formule de réussite. Au cours des deux dernières décennies, Berkshire a étendu ses activités à l’étranger, avec des sites de production et d’approvisionnement stratégique aux États-Unis, en Europe et en Asie, ainsi que des bureaux de vente à travers les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, le Japon, Singapour, Porto Rico, le Brésil et le Mexique. La société compte maintenant plus de 200 employés et 36 lignes de produits, comprenant une gamme de tissus d’essuyage, de lingettes optiques, de masques de protection et de sous-gants. Au-delà du marché des semi-conducteurs, les principaux clients travaillent dans les secteurs de la biotechnologie et de la pharmacie, qui sont des industries hautement réglementées ayant des besoins particuliers en matière de traitement aseptique.

Berkshire Corporation est une société privée, gérée par un conseil d’administration extérieur indépendant. Ainsi que le souligne Nick : « Guidés par un sens aigu des affaires et un jugement sans faille, nos administrateurs ont pour mission de garantir la gestion objective de notre entreprise, ». L’expertise diversifiée des membres du conseil reflète leurs expériences professionnelles spécifiques, allant de la manufacture, à l’édition, aux consultings et aux banques d’investissement.